Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Groupe Commune de Paris de La Fédération Anarchiste

Drame des migrants en Biélorussie

Drame des migrants en Biélorussie

                       Drame des migrants en Biélorussie

 

C’est inacceptable

Cette situation épouvantable, que vivent des êtres humains à la frontière Polono-Biélorusse, est tout simplement indigne du respect que l’on doit à tout être humain. De plus mes inquiétudes portent sur les conditions de vie que doivent supporter ces personnes.

Ignoble manœuvre d’un dirigeant

M. Loukachenko, ayant déjà à son actif la répression politique envers les Biélorusses, à maintenant utilisés des êtres humains comme de vulgaires pions, pour faire moyen de pression sur les gouvernements occidentaux, avec sans doute la complicité d’autres tristes acteurs et tout aussi répugnants. Pour lui mettre en danger des êtres humains ne compte que du moment ou ils servent sa politique. C’est criminel. Venant d’un dictateur, ce n’est malheureusement pas étonnant. Car l’empathie n’est pas une caractéristique, qui fait partie du psychisme d’une personne normalement constituée.

Réactions internationales, traitements de la crise

D’une part le gouvernement polonais, ne fait preuve d’aucune humanité envers des êtres humains derrière une ligne dense de barbelées. Les Réactions internationales ne sont que des déclarations creuses et qui ne sont pas mises en pratiques. Les médias nous laissent dans le flou.

Tout ça par peur, de ‘’ l’appel d’air à l’immigration ‘’ comme disent les gouvernements de tout pays et de toutes tendances politiques. En fait le statu quo et le pourrissement de la situation les arrangent bien. C’est minable. Et les rend complices du malheur qu’endurent les migrants.

La libre circulation des êtres humains

Les frontières ne sont que des tracés, arbitraire du partage de territoires. Elles ne reposent sur rien, ou si, le désir de se partager le pouvoir sur une population, l’appropriation par des états de territoires qui sont disputés sous diverses prétextes, et qui donnent trop souvent prétexte à des guerres, des génocides terriblement meurtriers. Une société libertaire serait débarrassée des ses frontières et la libre circulation en tout point du globe terrestre ne serait plus un problème, mais une liberté fondamentale.

Si des migrants choisissent de partir de chez eux. Ils ne le font pas de gaité de cœur. Ils, elles, fuient, des guerres, des persécutions, des dictatures, des famines, un avenir condamné à la pauvreté à la survie pas toujours garantie. Resteriez-vous dans un pays ou votre vie est en danger perpétuellement ? Moi non. C’est un devoir d’humanité, de solidarité que d’accueillir nos sœurs et frères humains qui souffrent, bien souvent par la méchanceté, la cruauté, l’incompétence de dirigeants.

Non aux frontières, non aux états, et oui à l’accueil de tous êtres humains.

Un compagnon du groupe Commune de Paris

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :