Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Groupe Commune de Paris de La Fédération Anarchiste

Otage de l’olympisme !

Otage de l’olympisme !

Ml mai 2021

 

Otage de l’olympisme !

 

Un ouvrage décapant, au titre provocateur bienvenu : 2024 Les jeux olympiques n’ont pas eu lieu de Marc Perelman. Ouvrage qui vise à dénoncer le mythe des JO comme porte-flambeau de l’humanisme et du progressisme tout omettant à dessein de rappeler le sinistre héritage de Pierre de Coubertin, facho, raciste et macho notoire, et promoteur de la « Religion du sport ». Perelman rappelle, extraits : « Le sport est facteur éminent des entreprises coloniales » ; « Les sports ont fait fleurir toutes les qualités qui servent la guerre » ; « une petite 0lympiade femelle à côté de la grande Olympiade mâle. Où serait l’intérêt » ? J’en passe et des meilleures.

L’auteur vise en effet à mettre au jour les conséquences sociales, économiques et écologiques des JO et de l’idéologie sportive : en l’occurrence la prise en otage de Paris et de ses monuments, le décervelage des populations au service d’enjeux idéologiques et financiers considérables. Les olympiades sont le chantre de l’esprit de compétition, le lieu du « tous dopés » et de la manipulation de l’information quant aux effets positifs de la mobilisation générales qu’elles imposent.

Elles ne sont qu’une partie d’un grand mécano capitaliste au budget prévisionnel la plupart du temps explosé et in fine à la charge des populations locales. Budget colossal au plus grand profit d’une organisation semi-mafieuse le CIO (Comité international olympique). De plus l’esprit sécuritaire a pour conséquence un flicage généralisé de la population et des visiteurs (police renforcée, drone, reconnaissance faciale…) avant, pendant les jeux avec, une fois l’infrastructure de contrôle mise en place, sa pérennisation après le spectacle des corps surentraînés. Les jeux de Pékin en furent une belle illustration.

De fait ces jeux du cirque ont aussi pour finalités de nous faire oublier la lutte des classes et de promouvoir un faux internationalisme faute d’y inviter un Spartacus moderne. Un livre largement référencé dont les sources sont les textes fondateurs de l’olympisme que l’auteur commente et analyse avec précision tout en nous révélant leurs sous-entendus et leurs faux semblants. A lire absolument car Perelman nous livre le dessous des cartes et toutes les clés d’une gigantesque machine à cash vouée au bourrage des crânes et qui favorise le développement de mille et une dérives chauvines.

 

Hugues

Groupe Commune de Paris

 

 

Perelman M, 2021, 2024 Les jeux olympiques n’ont pas eu lieu, Bordeaux, Ed. du Détour, 18€ à Publico.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :