Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Groupe Commune de Paris de La Fédération Anarchiste

Questionnement sur l'écologie partie II

Questionnement sur l'écologie partie II

L’énergie verte alors ?

Sans vous faire un cours magistral de physique chimie ce dont je serais bien incapable. Il faut savoir que toute production d’énergie produit un déchet. Chaleur, gaz, effet joule, sous-produits chimiques, etc.. Lavoisier scientifique de 18 -ème siècle à mis en évidence ce phénomène et la décrit de la façon suivante en parlant des réactions chimiques ‘’ rien ne se perd, rien ne se crée tout se transforme ‘’

Ou aura beau tordre cela dans tous les sens dès que l’on fait quelque chose on crée des déchets.

 

Ah les panneaux solaires j’oubliais ! on extrait du sable avec des bulldozers, des grues, à énergie polluante puis on transforme tout ça en silicium en saccageant les bords de mers ou autres milieux riches en sable . Le rendement est assez faible et il faut des batteries contenant des métaux. Malgré tout pour une fois recyclable, mais grâce une dépense d’énergie. 

Un peu comme pour toutes les voitures électriques dont on nous vante les méritent, mais qui elle utilise un métal le Lithium pour la batterie. Dont l’extraction provoque des ravages écologiques. De plus les batteries au lithium ont l’air beaucoup plus compliquées à recycler.

Le Recyclage des métaux ?

Pareil on retombe dans les même travers, collecte par camions ou trains, puis four. De plus les métaux recyclés contiennent des impuretés liées à leurs utilisations antérieures. Donc le taux de recyclage n’est pas de 100 % en métal pur. Il y a donc des déchets, production de calories par énergie fossile ou énergie électrique nucléaire. Et enfouissement des déchets.

Les Éoliennes ?

Avec quoi fore-t-on les trous pour implanter les mats ? Des foreuses à énergies fossiles. Les matériaux de l’éolienne sont-ils des matériaux issus de recyclage ou de l’extraction polluante. Pareil le rendement selon l’implantation et la météo est aléatoire.

 

La Méthanisation ?

Je vous explique on collecte les déchets organiques (épluchures, végétaux, etc..) On met tout ceci dans un digesteur qui transforme tout ceci en méthane. Un gaz combustible et tout le monde crient youpi on a du gaz pour se chauffer, cuisiner et tout ça en partant de déchets dont on ne savait que faire et qui pourrissaient sans être utile.

Le problème survient dès la combustion du méthane. En brûlant, il s’associe avec deux atomes d’oxygène pour former du gaz carbonique, gaz à effet de serre.

Conclusion

Je pourrais continuer longtemps comme ça en vous citant bien des exemples de fausses bonnes idées, il y en a de très longues listes que des firmes et entreprises et gouvernements nous clament haut et fort que ça y est le monde est sauvé.

Ce qu’il y a de sûr en matière d’écologie il faut longtemps réfléchir, se poser la question : est-ce que le remède n’est pas pire que le mal ? Et calculer l’impact sur l’environnement sur du très très long terme. Chose que les pros nucléaires n’ont pas faite merci pour Tchernobyl zone inhabitable pour au moins cent mille ans et merci pour Fukushima ou l’on force les populations à réintégrer des zones très limite point de vue radiations.

L’écologie je suis 100 % pour, mais le problème avec la technologie actuelle veut que dès qu’il y activité humaine il y a de la pollution. Et ce que l’on ne sait pas faire avec nos technologies actuelles un monde ou les déchets aient une deuxième ou une infinité de vies utiles.

Et parfois sous le couvert de bonne volonté on déplace la catastrophe dans un autre domaine qui est parfois plus délétère.

Je sais je peux vous paraître pessimiste, mais au vu de ce l’ont fait subir à la planète en ce moment (surpêche, déforestation, extractivisme extra polluant, disparition définitive d’espèces animales, pollution des mers par le plastique, pesticides, herbicides, taux de carbone sans cesse en hausse année après année) je crois avoir de bonnes raisons d’être inquiet pour notre avenir. De plus ces fausses bonnes solutions me font bondir. Aux dernières nouvelles des physiciens auraient trouvé encore une solution miracle. Congeler le gaz carbonique en l’injectant dans des couches profondes du sol. Sans se soucier de l'impact sur le sous-sol sur le long terme.

Certes il faut bien en faire quelque chose de nos déchets, déjà en en produisant moins, en créant de nouveaux matériaux à faible impact environnemental, puis chercher de vraies bonnes solutions pour les réutiliser sans danger sans induire une nouvelle pollution collatérale

P.S. la respiration humaine produit du gaz carbonique.

 Partie I partie II  Nesthaur  groupe ‘’ Commune de Paris 1871 ‘’

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :